Avertir le modérateur

21/06/2010

Changement de programme

J'ai donc décidé de ne pas me rendre à Marseille pour l'entretien du Pôle-Emploi.

Les raisons sont nombreuses et diverses.

Déjà, les postes proposés, comme je le disais dans d'autres notes, sont des CDD pour le plus grand nombre. Et les CDD sont courts, 4 mois, parfois renouvelables, ou pas.

Je ne peux donc pas déménager en misant sur un coup de poker de 4 mois.

De plus, de tous les candidats qui avaient passé avec succès les même épreuves, il y a moins d'un an, certains n'ont toujours pas d'affectation, et personne au Pôle n'est capable pour l'instant de me dire si ce nouveau concours invalide de fait la liste d'aptitude précédente ou pas (c'était le cas pour les recrutement sous l'ancienne formule - et au passage, c'est injuste, tout comme pour le système équivalent dans la fonction publique d'état). Donc la réussite signifie au mieux que l'on est placé sur un vivier de recrues potentielles. Je dois avoir mon nom dans des dizaines de fichiers de ce type, tout ça pour quoi ? Des espérances supplémentaires décues.

J'ajoute un problème financier. Je reviens du Pôle qui me confirme que ma situation ne me permet toujours pas d'accéder au remboursement des frais de transport en auto, soit environ 120 € ou à une prise en charge plus importante au niveau de trains (je pourrais y prétendre dans moins de 2 mois, lorsque ma situation me refera basculer sous ASS).

Donc à ma charge comme la dernière fois, 55 €, plus taxes et réservations (2 ou 3 TGV selon créneaux horaires) soit environ 70 € (c'est comme les fruits et légumes, variables les tarifs).

De plus, des travaux perturbent le réseau ferré dans ma région, et les trains sont retardés à la gare ou je dois effectuer mon changement, De 20 à 80 min, sans que la SNCF ou son site info-trafic ne puisse être plus précis. Voire même certains sont déroutés sur d'autres gares. Or ayant 6 trains à prendre, un seul retard me renverrait aussi sec chez moi.

Donc, je renonce à cet entretien à regret, car au-delà des postes en jeu, il est toujours intéressant d'être confronté à un jury.

Mais le bon sens reprend le dessus.

Combien sommes-nous dans le même cas, à devoir renoncer pour des raisons financières, à nous rendre à des entretiens, à passer des concours... Même si j'avais pu accéder à une prise en charge plus importante, de toute façon, celle-ci aurait été limitée à 200 € sur une année. Somme dérisoire, et en totale inadéquation avec les propos des Ministres, les incitations régulières (voire même la pression) à être mobiles.

 

--------------

 

Note éditée pour ajout le 25 juin 2010 : Il semble que dans le cadre des tarifs forfaitaires, de 55 €, le plafond limite de 200 € annuels ne s'applique pas. C'est une agent Pôle-Emploi qui me l'a précisé, alors que jusque là, tous ses collègues m'affirmaient le contraire. De plus, la réglementation est assez ambigüe.

Pour rappel de la législation (cliquer pour site service-public) : "Les bons de déplacement et/ou de transport sont accordés dans la limite de 200,00 € par personne et par an à partir de l'attribution de la 1ère aide".

 

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu