Avertir le modérateur

10/05/2010

Methode de recrutement par simulation (2/2)

Photo0081.jpgMe voilà donc débarquée à Marseille. J'ai pu bénéficier du billet à tarif privilégié, soit 55 € + réservations (TGV) = 74 € (au lieu d'environ 140) + le métro et parking dans la ville de départ, conformément à cette note.

Nous étions convoqués sur 2 sites, le parc Chanot de Marseille. Pour ceux qui ne connaissent pas, il s'agit d'un parc des expositions/palais des congrès et au Nikaïa de Nice.

Sur Marseille, renseignements pris, 1 600 personnes attendues et un peu plus de 1 000 présents, pour une trentaine de postes, je pense.

La majorité en CDD, et les CDI, on peut le supposer en toute logique, réservés aux actuels contractuels du Pôle (et encore, ils ne seront pas tous servis).

A noter que la précédente campagne de recrutement sur le plan national ouvrait 1 800 postes (alors qu'un rapport parlementaire en préconisait plus de 18 000 pour arriver non pas à une gestion optimale des dossiers, mais à la gestion la moins pire possible).

A la lecture de différents forums et après discussions avec des protagonistes candidats ou agents du Pôle, il semble que le recrutement ait été quelque peu chaotique. Des personnes attendent toujours le CDI promis par mail ou téléphone. D'autres, agents contractuels se sont fait recaler au tests (MRS je rappelle) mais sont toujours en poste.

Ce qui amène des questionnements, notamment, pourquoi faire passer une MRS à des agents qui ont déjà fait leur preuves depuis 3,4 ou 6 mois, validé des périodes d'essai ?! Est-ce que justement on ne peut pas considérer cette période d'emploi comme le reflet "pratique" de la MRS, à contrario de nos tests plus théoriques.

Et malgré tout, d'autres recrutements sont organisés.


Alors, si je me suis présentée à Marseillle (mis à part pour voir le soleil), c'est surtout parce que je voulais passer cette MRS, me familiariser avec le concept (que je connaissait déjà mais avec une part variable d'épreuves) et pouvoir ensuite avoir des arguments à opposer au Pôle de ma région si une nouvelle session est organisée et que je suis à nouveau recalée.

Donc la MRS consiste concrètement à privilégier les habiletés d'un candidat, partant du principe, je cite, que "un individu possède toujours plusieurs habiletés en plus de ses connaissances techniques. Les habiletés sont toujours mobilisables dans un contexte de travail. Elles peuvent être transférées d'une situation à une autre, d'une entreprise à une autre ou d'un emploi à un autre."

De même "un poste de travail requiert toujours une ou plusieurs habiletés en dehors des connaissances techniques parfois nécessaires".

Je ne vais pas m'étendre sur l'organisation, mais je relève 2 points (pour Marseille) :

  • les WC fermés pendant les épreuves,
  • le contrôle des candidats par filtrage et émargement, avant épreuves donc, ce qui nous a fait perdre plus d'une heure (l'habituée des concours que je suis trouve plus pratique le contrôle pendant les épreuves). C'est un gain de temps substantiel, surtout quand on a 3 trains successifs à prendre.

J'avais calculé 1 heure 30 de marge pour mon train et pour que ce soit suffisant, j'ai dû boucler les épreuves en vitesse accélérée.

oO°~*~°Oo

Pour en venir aux épreuves en elles-mêmes, durée 3 h (on pouvait partir avant, notre heure de départ étant alors consignée sur le procès-verbal) :

1ère partie : réponses sur grille (lecture optique), on noircit des cases

=> 1ère épreuve (20 min) :

Il s'agissait de répondre à plusieurs questions se rapportant aux... impôts (une loi Aubry spécifie que les tests de recrutement doivent être en rapport direct avec le poste...).

Pour se faire, on avait la notice des impôts. Mais peu de temps pour la parcourir.

Conclusion : impossible je pense de répondre à toutes les questions, sauf à être un agent des impôts ayant connu la législation de 2001/2002 précisément. Mais pourquoi diable un agent des ex-impôts serait pris d'une soudaine envie de reconversion au Pôle ?!!

=> 2ème épreuve (2 h 20) :

Il s'agit de 6 livrets présentant chacun une série de questions sous forme de mises en scène, de situations, pour lesquelles on devait trouver la réponse la plus adaptée (signalée par le smiley souriant) et la réponse la plus inadaptée (matérialisée par le smiley triste) au contexte décrit. Aidés par un livret présentant le contexte (vous travaillez dans une asso..., présentation de l'organigramme du personnel, des fonctions de chacun, de la liste des adhérents...) et toujours par la notice des impôts (bah vi, on n'en avait pas fini avec elle, en même temps, c'est dans l'air du temps).

(Les livrets sont rendus à la fin de l'épreuve, donc pas de visuel à vous proposer, et la fille qui récupérait les enveloppes semblait hésiter à nous réclamer aussi nos brouillons... et ne nous a pas fait mettre notre grille de réponses et notre lettre dans l'enveloppe à cacheter, juste les livrets...).

2ème partie : réponse libre

=> Epreuve unique (20 min) :

Il fallait parler de nos motivations à exercer le métier, expliquer ce que notre parcours pouvait apporter, et souligner qu'elles seraient nos difficultés et facilités pour exercer.

A noter pour cette épreuve que n'importe qui ayant surfé sur le net en connaissait l'existence et pouvait donc la préparer d'avance (dans sa tête).

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu