Avertir le modérateur

22/04/2010

Je candidate, nous candidatons...

Je reviens aujourd'hui sur cette note, et notamment ce paragraphe : "me voici aujourd'hui devant une page blanche, pour postuler auprès d'un organisme à vocation de service public, ce même organisme qui vient de rejeter ma candidature pour un CDD dans un de leurs services..."

Après avoir bossé pour des secteurs similaires j'ai voulu tenter un organisme parallèle, qui recrutait. Sur une première offre cet organisme recrutait des CDD. Ma candidature fut recalée "sans pour autant que ça n'influe sur des candidatures à venir..." (donc).

Aussi, ni une ni deux, je mets ma méfiance de côté pour ressortir ma naïveté et mon désespoir, et je repostule (une fois passée l'angoisse momentanée de la page blanche, puisqu'il faut reformuler une candidature alors que l'encre sur la précédente est à peine sèche) sur une offre  de recrutement "en nombre", cette fois pour des contrats "pérennisables"


Rien de bien insurmontable comme boulot, si j'en juge par le profil de l'offre :

"Rigoureux et organisé, vous prenez en charge les activités de production (gestion des courriers entrants, saisie des données et scannérisation des documents) et/ ou de gestion de comptes cotisants/adhérents (mise à jour et régularisation comptable, traitement des courriers et courriels). Vous assurez une relation téléphonique de qualité avec les cotisants et adhérents. Vous participez, par votre implication, à l'atteinte des objectifs qualitatifs et quantitatifs de l'organisme. Titulaire d'un Baccalauréat (ou diplôme de niveau IV) à Bac + 3, ou d'une expérience d'au moins 10 ans dans un emploi administratif / comptable vous êtes particulièrement sensible à la relation avec l'usager d'un service public",

et par mes nombreuses expériences dont certaines similaires puisque dans la même branche. Et expériences déjà validées par 2 autres organismes (et même par le pôle-emploi qui sous-traitait les tests pour une des branches). Tout coïncide. Pas à 100 % évidemment, mais bon, le mouton à 6 pattes n'existe pas hein !

Je pensais au minimum pourvoir accéder aux tests de sélection, phase 1 du recrutement.

Ben non. Bis repetita, comme l'an dernier pour les tests organisés par le Pôle-Emploi, pour le Pôle-Emploi. Recalée à nouveau.

Et évidemment la chargée de recrutement sur cette offre est injoignable depuis plusieurs jours. La seule explication que j'ai pu obtenir en insistant fortement parce que la dame était quand même pressée de raccrocher, c'est que "nous avons reçu énormément de candidatures..." (sans blague ! je vis dans un département qui sombre, sans qu'un jour ne passe sans qu'on apprenne la fermeture d'une entreprise...)

Précisons que pour le salaire mensuel, c'est entre 1 350 et 1400 euro bruts (le smic donc). Et qu'ils demandent jusqu'à bac + 3 (sachant que des BAC +6 seront aussi recrutés, puisque candidats, parfois même en cachant une partie de leur cursus), et/ou 10 ans d'expérience professionnelle.

De la bonne main d'œuvre à très bon marché dirons nous...

Il fut un temps (lointain) ou le SMIC était la base de salaire pour un débutant sans expérience et/ou sans diplôme. Avec réajustements possibles donc. Maintenant, le SMIC, c'est LE salaire. Et au passage, tous ceux qui ne savent pas que le salaire est indiqué "brut", tombent de haut quand le sujet fini par être abordé, parce que le SMIC, en net, c'est 1 000 euro en moyenne (selon cotisation mutuelle, chèque resto, chèque vacances etc...)

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu