Avertir le modérateur

30/03/2010

Horizon bouché

Petite note un peu pessimiste. Je ne sais pas si c'est dû à tout ce que je traverse et tente tant bien que mal de surmonter, ou à la crise de la quarantaine.

Y'a des jours ou la vie me donne l'impression de concentrer tous les problèmes à moi seule. Et pourtant, on ne peut pas dire que personne ne vit pire situation que moi. Y'a toujours pire...

Mais bon, j'ai appris cette semaine que deux de mes connaissances vont avoir chacun (à 35 ans) une promotion. Bien méritée en plus. Un avancement de grade pour l'un et sans doute une expatriation volontaire pour l'autre. Et celui-là, je ne le reverrais plus, et ça me fout les boules... ça me touche plus que je ne l'imaginait.

Et aussi sec ça me ramène à mon pitoyable parcours.

En temps normal, ça me mettrait un formidable coup de pied au c**, mais là, j'ai juste le sentiment que je n'avance plus. Et pire, je recule.

Parce que, soyons réalistes, même si j'en décroche un de job pérenne un jour, ça sera un éternel recommencement (et j'en ai marre de recommencer, suis curieuse, donc j'ai envie d'apprendre, certes, mais par choix, pas par obligation) avec un salaire de base, et sans perspectives d'évolution intéressante, financièrement parlant, mais aussi pour mon ego.

Ca ne sera pas autre chose que de la survie en fait, un job alimentaire, comme les autres, mais stable.

Pourquoi ? Parce que nous sommes un certain nombre à devoir nous contenter des restes. A devoir faire abstraction de nos souhaits, de nos ambitions, à devoir passer outre nos principes, si on veut s'en sortir.

Ces derniers mois, depuis le décès de mon papa, ont été très-très occupés, et là, je vais être à nouveau face à moi-même, sans perspectives. A ruminer et cogiter, à stresser sur mon avenir...

Et c'est usant, d'une part parce qu'un organisme stressé a du mal à fonctionner de façon optimale et d'autre part, parce que maintenant, vu le désastre de mon parcours, à chaque décision que je prends, je me dis que c'est pas la bonne, que je raisonne à l'envers.

Et c'est dommage, parce qu'il y a tant de choses que j'en envie de faire, comme apprendre l'anglais (suis une nullité), faire un peu de bricolage (pour ça, me faut mon appart' à moi), voyager, (pour ça faut que l'appart soit payé, et la retraite assurée),  vu que je n'ai jamais quitté (sur du long terme) ma région ni même mon département, même pas pour des vacances ; alors peut-être que ça aussi, ça a des incidences sur ma vie (mon absence de vie).

Bref, en ce moment, suis un peu comme une cocotte-minute qui attend qu'on lui retire sa soupape.

Et la lassitude se fait sentir, cruellement.

 

09:05 Publié dans Perso | Lien permanent | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu