Avertir le modérateur

28/03/2010

Dans nos assiettes

Hier, petites courses. faut bien remplir le frigo. Et pour une fois, pas sur internet les courses, nan, en vrai de vrai, dans la grande surface.

Alors bon, rayon fruits/légumes, je me dis que côté fruits je vais varier un peu. Les agrumes OK, mais les dernières oranges achetées n'étaient pas à mon goût. Pamplemousses, vi mais bon, faut varier.

Les kiwis, pas terribles (quand je repense aux kiwis que je mangeais il y a 20 ans, j'ai l'impression que c'est plus le même fruit...)

Et me voilà devant un étal de melons.

Affichés "melons charentais", autour de 2 € pièce.

 

IMGP3743 (2).JPG

Bon, je me dis l'espace d'une seconde qu'un melon charentais au mois de mars, c'est curieux, surtout que le littoral vient de subir une désastreuse tempête et que toute la France à l'impression d'être en hiver depuis 6 mois, m'enfin bon, on mange bien des tomates toute l'année, sans trop se poser de questions existentielles, qui de toute façon trouveraient assez vite réponse dans notre porte-monnaie.

Alors j'achète.

Puis ce midi, opération melon que je m'apprête à découper le temps que le reste du repas cuit.

Et là décryptage de l'étiquette. Tout est dit.

 

IMGP3743.JPG

Ou presque, parce que pour la petite histoire, en direct, après goûtage, si je ne doute pas de l'existence d'un "sud" du Maroc, en revanche, j'ai des doutes sur la présence du soleil.

Ce melon n'avait pas un goût réellement sucré, et il y avait autant à boire qu'à manger.

Enfin, je plaide coupable, je n'avais pas lu l'affichage.

 

12:38 Publié dans Ramasse-miettes | Lien permanent | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu