Avertir le modérateur

14/03/2010

Elections et bla-bla 2 - A pas voté !

Nous y voilà, nous y sommes. Les élections dont on nous rabat finalement peu les oreilles quand on y pense. Sauf peut-être pour entendre les uns tirer dans les pattes des autres.

D'ailleurs c'est assez flagrant. Quand on interroge la gauche sur les raisons de voter pour eux, ils répondent quasi instantanément et unanimement qu'il faut faire barrage à Sarko, à la droite. Et quand on interroge la droite sur les mêmes motivations, eux ils arrivent quand même à sortir un programme, et bien sûr à 2 jours des élections, à semer le doute dans la tête des électeurs (par exemple, quel besoin d'annoncer maintenant qu'une loi sur la burqa serait proposée à l'automne, est-ce que cette info ne pouvait pas attendre la fin du mois, après les élections ?!!)

Ces élections deviennent un préambule à 2012 alors que les électeurs veulent du concret, du direct. Moi j'ai pas envie de savoir si je vais pouvoir trouver plus facilement du boulot en 2012, avec (ou sans) mes concours, je veux du taf, maintenant, et c'est maintenant que je veux qu'on limite les salaires des patrons, qu'on revienne sur la loi permettant aux parlementaires de percevoir le chômage et j'en passe, liste non exhausitive...


Et ces concours pour lesquels nous sommes nombreux a avoir tant sacrifié, dans le mince espoir, mais espoir quand même, d'un poste, et bien les collectivités, dont celles-là mêmes dont nous devons renouveler l'assemblée dimanche et le suivant, nous mettent les bâtons dans les roues.

Comme expliqué sur de précédentes notes, elles profitent d'un principe législatif, celui de la libre administration, pour en bafouer un autre, celui de l'accès pour tous, et donc équitable, par concours, à la fonction publique.

Alors après des centaines de candidatures, des heures passées sur le net à potasser mes classiques, à me familiariser avec la fonction publique territoriale, à prendre des notes sur les collectivités qui recrutent en vue d'éventuels entretiens etc... tout ça pour voir des postes nous filer sous le nez par un jeu de "re-publication" d'offre, ou pour le voir attribuer à des postulants qui semblent débarqués dans ce milieu par erreur, comme téléportés dans un monde parallèle, ben je crois avoir le droit de faire mon caliméro... (et trouver aussi que "c'est trop inzuste !")

Les élections régionales sont idéales pour ça, puisqu'elles concernent directement la territoriale.

Alors plusieurs options s'offrent à moi. Je peux aller voter, banalement, pour le/les candidat(s) de ma sensibilité et faire comme si de rien était. Mais voilà, ça reviendrait en gros à cautionner le système, à dire que tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Je pouvais aller voter et voter blanc. Mettre ma carte d'électeur déchirée dans l'enveloppe. Ou ne rien mettre dans l'enveloppe, ou glisser une feuille de papier toilette (ne pas rire, ça s'est déjà vu), ou faire un courrier synthétisant ce que j'explique ici, mais ayant déjà été scrutateur, assesseur etc, je sais que le courrier ne sera pas lu, du moins pas en direct. Il sera archivé et partira pour la Préfecture où il sera à nouveau archivé etc... Et pis les votes blancs, tout le monde s'en tape.

Par contre, l'abstention fait couler beaucoup d'encre, fait cliqueter les claviers, fait parler...

Alors voilà, j'ai passé mon tour, et passe le suivant, même s'il m'en coûte de ne pas accomplir mon devoir civique. Parce que quoi qu'on en dise, j'ai été élevée dans la culture de la politique... Bref la politique ne m'indiffère pas. Mais là, quand les paroles, les actes ne suffisent plus à se faire entendre et comprendre, peut-être que le non-acte y réussira. Probabable coup d'épée dans l'eau, mais tant pis.

Parce que arriver à 40 ans et avoir le sentiment d'avoir perdu ou gâché plus de 20 années de sa vie alors qu'on se démène (et s'épuise moralement et physiquement) à longueur de journée. Ne pas pouvoir faire de projets, même pas prendre un banal abonnement dans une salle de sport parce qu'on ne sait pas ni où ni de quoi seront fait nos lendemains, pendant que d'autres voient toutes les portes s'ouvrir presque sans le moindre effort, c'est un peu la goutte d'eau qui fait déborder le vase.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu