Avertir le modérateur

08/03/2010

A table ! Resto obligatoire ?!! Round 2

Le 1er mars est passé. Pourquoi je parle du 1er mars ? Ben parce que pour faire suite à cette note, c'est la date à laquelle il devait y avoir une méga réforme concernant les "titres de repas" (chèque resto, chèques déjeuner etc...)

Donc pour mémoire, tout le monde jusque là en faisait à sa guise, des restaurateurs qui pointaient méchamment du doigt la grande distribution en criant à la concurrence déloyale, oubliant de préciser au passage qu'ils n'étaient pas eux-mêmes exempts de tous reproches, puisque acceptant ces fameux titres du lundi au dimanche, matin, midi et soir et même hors du département de diffusion, à la grande distrib qui acceptait ce moyen de paiement pour tout et n'importe quoi, à la tête du client, et même pas fichue d'accorder ses propres violons en donnant des consignes précises à son personnel.

Et les salariés eux se retrouvent lésés, par un pouvoir d'achat en berne, et en plus les instances tentent de nous faire culpabiliser (ben vi, pensez donc à ceux qui n'en ont pas, des chèques...)

Bref, voilà le Gouvernement qui nous annonce d'abord qu'on pourra payer fruits et légumes avec ce moyen de paiement, nous pond une loi et ne publie jamais le décret, puis décide quelques mois plus tard de tout remettre à plat et que dorénavant à compter du 1er mars, on mangera au resto ou des plats traiteur ou on ne mangera pas.

20080716095349!Fondschequedej2007.jpg

(image issue de Wikipédia)

Et puis voilà ce fameux 1er mars. Et ses lois et autres décrets qui vont avec. Et ben... que d'air brassé pour rien... On en arrive à légaliser ce qui existait déjà. Même si, quelques points auraient pu être améliorés, comme l'acceptation des tickets en dehors de notre département de résidence, et étendue au week-ebd et jours fériés, puisque de toute façon la pratique à déjà cours.

Donc, au final, "l'utilisation des "titres-restaurant" dans les grandes et moyennes surfaces alimentaires est limitée aux préparations alimentaires immédiatement consommables.

Ces produits sont les plats cuisinés frais, sous vide et en conserve, les sandwiches, les salades préparées et les salades de fruits, cette liste de produits devant être revue annuellement par la Commission nationale des "titres-restaurant" (CNTR) avec chaque enseigne de grandes et moyennes surfaces alimentaires (...)"

Et il est également stipulé que "les "titres-restaurant ne peuvent être utilisés qu'en paiement de préparations immédiatement consommables, y compris de fruits et légumes immédiatement consommables, les "titres-restaurant" étant désormais acceptés également chez les détaillants de fruits et légumes."

Toutes les infos, sur service-public, avec même pour les plus courageux, les liens pour accéder à plus de précisions, sur le code du travail.

En espérant cette fois que toutes les parties en présence soient de bonne foi.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu