Avertir le modérateur

25/02/2010

Le SIV

Le SIV, Kezako ?!! Le Système d'Immatriculation des Véhicules.

Ben voui, plus de carte grise, qui au passage sur sa fin, était bleue. Place au certificat d'immatriculation, devenu presque jaune dans un camaïeu de couleur. C'est comme dans la mode, doit y avoir des collections.

Alors quelques mots sur cette (r)évolution.

D'abord, modifier les cartes grises. Bon, pourquoi pas. Grises, vertes ou bleu-ciel-fond-rose, on s'en fiche un peu, même si on se doute que dans les cerveaux de l'élite de la nation, ça doit cogiter jusqu'à déconnexion totale.

M'enfin quitte à modifier, autant faire un document plus "pratique". Format carte de crédit avec une puce, ça m'irait bien. Et ça irait encore mieux à mon "compagnon" (euh, mon compagnon, c'est le nom d'un portefeuille un peu amélioré hein, je dis ça rapport avec ma note sur la Saint-Valentin, juste pour préciser que je ne me suis pas casée en 10 jours).

D'ailleurs au passage, pourquoi avoir fait une carte d'identité de ce gabarit, ça aussi, ça me laisse dubitative. La aussi, format carte de crédit, c'était suffisant.


Bref, voilà donc maintenant que nos véhicules héritent d'un numéro à vie, comme nous humains français, héritons d'un numéro INSEE.

Alors, lettres-chiffres-lettres au lieu de chiffres/lettres/chiffres. Soit disant qu'on allait manquer de combinaisons avec l'ancien système.

Et puis, en plus de la séquence en question, on va devoir ajouter le logo d'une région et le numéro d'un département. Au début, rien d'obligatoire, et je trouvais ça dommage de supprimer le département, SON département. Mais une fronde de parlementaires a manifesté son mécontentement. Déjà que les régions et départements fusionnent presque, puisque bientôt "out" leurs conseillers respectifs au profit de conseillers territoriaux, ils ne voulaient pas perdre un bout d'identité supplémentaire. Donc retour du département par obligation du coup ; c'est tout ou rien, et de la région en cerise sur le gâteau. Lesquels, on s'en tape, mais ils devront être indissociables. Donc si vous êtes un faux-parisien originaire d'Aquitaine et votre moitié d'Auvergne, ben faudra faire un choix.

Alors devant cette obligation de n'importe quoi, puisque qu'en lieu et place de SON département on peut porter n'importe lequel, j'ai donc décidé de faire ma chieuse, et oui, encore. Ayant hérité bien malgré moi du véhicule de mon papa (j'avais vendu le mien après tous ces mois de chômage), j'ai dû faire un transfert de propriété ce qui génère un changement de plaques. Et j'ai donc décidé de ne pas apposer le logo de ma région.

D'une part parce que je le trouve pas à mon goût ; bon OK, les goûts et les couleurs... mais en plus je ne comprends pas ce système de "logo". Un blason, une référence plus immuable aux traditions m'aurait semblé plus approprié. D'ailleurs, des régions ont fait ce choix. Les autres ont opté pour le logo. Sauf qu'après les élections, si des régions changent de mains, les logos vont sauter dans la foulée. Et faudra pourtant bien épuiser les stocks de plaques. En plus je suis dans une des régions qui taxe le plus fortement le cheval fiscal.

Et aussi, très sincèrement, suis assez remontée contre ma région et mon département, au sens institution territoriale du terme, puisque ces deux administrations contribuent largement à mes problèmes d'emploi. Et aux problèmes des lauréats de la FPT.

J'ai été pour le moins méprisée dans mes recherches. Un entretien et encore que j'ai "provoqué", et point barre. Au profit de débauches, de recrutement de contractuels, de recrutement par mutation ou détachement.

Je n'ai donc pas de réelle envie de "promouvoir" ma région ou mon département par ce biais là. Alors j'ai déménagé, "immatriculairement" parlant. Ca ne sert à rien, mais c'est ma petite vengeance.

Je précise que j'ai dû commander les plaques, sans pénalités. Mêmes tarifs qu'on s'immatricule chez soi ou a pétaouchnok.

Par contre, les tarifs ont facilement doublé. Plus de 40 € pause inclue !

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu