Avertir le modérateur

14/02/2010

Suis pas une Sainte

Aujourd'hui, Saint-Valentin. Comme je ne m'appelle pas Valentine, je passe mon tour. ;-)

Choc - Copie.JPGEt je le passe d'autant, que très sincèrement, je ne vois pas l'intérêt si ce n'est commercial, de célébrer cette date, le saint d'avant, ou le saint suivant. Alors passons sur les origines de cette fête ; google et autres wikipedia sont nos amis.

Mais j'avais expliqué voici quelques notes, mon (très difficile) choix délibéré du célibat. Choix qui manifestement reste incompris de pas mal de gens. Et je le constate tous les jours.

Donc, petit rappel. Déjà, si pour la plupart des gens, être en couple permet aussi de "partager les problèmes", dans la phase que je vis actuellement, je me dis que c'est plutôt les multiplier par deux. Suis loin de la pensée positive dirons-nous.


Mais surtout, et blague à part. Ma situation professionnelle ou mon absence de situation professionnelle, fait que je peux être amenée du jour au lendemain à poser mes valises je-ne-sais-où (au soleil de préférence, tant qu'à faire !), peut-être à 400 km. Et de façon pérenne, ou en tout cas sur une période assez longue (la pérennité c'est tout le mal que je peux me souhaiter à bien y réfléchir). Sans oublier que ma vie de demandeur d'emploi est assez chaotique, les sorties plus que limitées etc...

Donc je me vois assez mal commencer une relation pour prendre de risque de devoir y mettre un terme de façon soudaine. En souffrir (en ce moment j'ai ma dose par anticipation pour des années) et faire souffrir "l'autre". Ca serait injuste.

Choc (2) - Copie.JPGAlors oui, bien sûr, les kilomètres ne sont pas un obstacle. Sur du court terme peut-être. Ou pour des couples déjà installés. Mais pour une histoire qui vient de naître, c'est faisable, j'en suis consciente, mais ça me semble pas l'idéal. Sans parler du côté financier de l'affaire qu'il ne fait pas escamoter. Sans oublier que je suis dotée d'un foutu caractère au point que parfois je ne me supporte pas moi-même.

Quant à la Saint-Valentin en elle-même, et autres fêtes et anniversaires, je suis très mal à l'aise avec les cadeaux. J'aime beaucoup en faire. Sans but précis. Mais j'ai du mal avec les cadeaux que l'on m'offre. Et que j'estime ne pas mériter. Sans oublier que je déteste les surprises, ma devise étant "mieux vaut pas de surprise qu'une mauvaise".

Et pour celles et ceux qui inévitablement vont ronchonner d'avoir été oublié(e)s par leur partenaire, je pense utile, voire essentiel d'ajouter que (dans la très grande majorité des cas, évidemment, il y a des exceptions), quand on est en couple, il me semble que le plus beau cadeau, c'est quand même juste "sa" présence, le regard qu'il(elle) nous porte et qui parfois même arrive à nous faire oublier qu'on se sent moche et pas attirant(e). Mais aussi ses attentions du quotidien. C'est sûrement plus précieux et essentiel qu'un resto organisé pour faire comme tout le monde ou qu'un sac à 250 €.

Alors, à tous et toutes, et surtout pour celles et ceux qui sont seul(e)s, par choix, suite aux aléas de la vie, ou parce que le destin vient de vous priver à jamais de "votre moitié", et là j'ai une grande pensée pour ma maman, je vous apporte par ces virtuels petits chocolats, (ben vi, ce sont des chocolats sous le papier d'alu) toute ma sympathie.


Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu