Avertir le modérateur

24/01/2010

A table ! Resto obligatoire ?!!

Pour faire suite à ma note sur les aberrations liées aux tickets-resto et autres formulations dans le même esprit, et à la jungle qui règne en la matière, ben voilà que le Gouvernement (décidément çui-là je l'aime de plus en plus), va légiférer.

Bonne nouvelle penseront certains. Mais non en fait. Déjà parce que il y en a déjà une de législation sur ce sujet (comme sur pas mal d'autres), faudrait juste se contenter d'un petit dépoussiérage histoire qu'elle colle à notre siècle. Et aussi, parce que la précédente législation n'a jamais vu la plupart de ses décrets d'application publiés.

Donc là, exit l'article qui précisait que l'on pourrait acheter fruits et légumes avec nos titres de paiement, et dans la foulée, au revoir aussi le paiement dans les grandes surfaces. Alimentation sandwich, traiteur ou sous vide micro-ondable, tout passe à la trappe.

Dorénavant, au 1er mars prochain, on devra utiliser nos titres dans les restos.


Ben vi, a y regarder de plus près, qu'est qu'on trouve comme membres de la commission chargée des propositions et des mesures : des patrons bien sûr, des syndicats (encore heureux) mais aussi des représentants de la "restauration/hôtellerie". Comme ça ils sont juges et parties. Par contre, point de représentants de la grande distribution.

Alors pour moi c'est non. Je ne vais pas utiliser mes chèques-déjeuner dans la restauration (sauf cafet et encore). Tout simplement parce que j'ai sur mon emploi actuel un système d'horaires libres avec plages fixes. Ma pause repas c'est 31 min. Si je prends plus, ben je pars plus tard ou je commence plus tôt.

Si je vais au resto, déjà faut en trouver un près de mon lieu de travail. Compter 10 min (x2) en voiture (pas écolo en plus). Reste 10 min pour manger. Donc impossible.

En plus je vais pas cautionner les restaurateurs qui pour l'instant semblent assez frileux à appliquer la loi sur la baisse de la TVA dans le sens "renversement aux salariés".

Ces mêmes restaurateurs qui tirent à boulet rouges sur la grande distribution qui encaisse certains chèques illégalement, mais ne se privent pas eux-mêmes pour prendre nos titres de paiement, y compris les dimanches, y compris hors du département du lieu de travail de l'employé.

Et en plus, manger pour 8,70 euros chez moi dans resto ou cafet, c'est impossible. Ou alors je sacrifie entrée ou dessert.

Faudrait savoir ; l'Etat veut remonter notre pouvoir d'achat et se soucier de notre santé (mangez 5 fruits/légumes et 3 produits laitiers, c'te bonne blague avec un SMIC, 1 conjoint et 2 mômes), mais s'en prend à nouveau à un acquis social. En pleine période de crise en plus. A ce rythme d'ailleurs, le Gouvernement aura épuisé les réformes de tous les acquis bien avant la fin de son mandat.

Il aurait été tellement plus simple de nous accorder une validité sur les achats en grande distribution du moment qu'il s'agit d'alimentaire et que le compte y est.

Et d'étendre la couverture géographique de la validité à tout le pays y compris sur les périodes de vacances.

Bref, de moins en moins envie d'aller voter, car de plus en plus dégoûtée, et surtout, si mon contrat est reconduit, je pense me passer de chèques-déjeuner. J'en prenais en général 15 qui me coûtaient quand même autour de 52 € (pour une valeur faciale totale d'environ 130 €).

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu