Avertir le modérateur

30/12/2009

Contradictions et RV

Suite à cette convocation tardive et assez imprécise à une session d'information, j'ai donc tenté, à nouveau de joindre le Pôle.

La téléconseillère finalement savait peu de chose quant aux déroulement de ce RV. Vu mon expérience, j'en savais autant, si ce n'est plus, qu'elle. Conclusion, il s'agit tout d'abord d'une réunion d'info, suivie de tests. La question étant de savoir sur combien de temps/de jours allait se dérouler cette session afin que je puisse poser ou non ½ journée, voire 1 jour de congés, ou sans solde, et surtout QUAND ? Ben vi, chercher du travail quand on en a un temporaire, ça devient vite assez complexe.

Et à la fin de la conversation, je n'en savais guère mieux.

Puis, illumination soudaine, j'appelle un autre numéro, un normal à 10 chiffres figurant sur la convocation. Et là, petit miracle. La conseillère me détaille tout d'abord la finalité de ce recrutement, à savoir qu'il s'agit d'un CDD de 3 ou 4 mois maxi, et non renouvelable (elle insiste beaucoup-beaucoup sur ce point). Et m'indique le lieu de travail, à savoir 50 km AR environ.  Puis m'explique qu'il est fort probable que les tests nécessitent de mobiliser au moins une autre ½ journée, ce dont je me doutais pour être déjà passée par là, et qui me pose quand même souci.

Puis, informée que je bosse actuellement dans un organisme que j'ai intégré justement suite à des tests semblables, organisés par le Pôle, elle m'a clairement dit/conseillé, de me repositionner plus tard, dans quelques semaines, sur ces tests, que d'autres sessions "devraient" être organisées, bref de zapper ce RV et de rester concentrée sur le poste que j'occupe actuellement.

A demi-mot, elle me fait comprendre que si mon avenir doit se jouer quelque part, il a plus de chances de se jouer où je bosse actuellement, que au Pôle...

Bizarre vu que en théorie, le Pôle-Emploi est supposé nous inciter à nous mobiliser, à nous bouger et pas l'inverse.

Et puis, vu mes expériences de la vie (professionnelle), il y a belle lurette que je ne me sers plus de ce genre de moteur pour avancer.

Dommage que chaque décision que je prends soit la mauvaise... Donc à l'heure ou j'écris cette note, j'ai renoncé à me présenter au casting.

 

29/12/2009

Mr Pôle qui se contredit… encore

Depuis le temps que je cherche du boulot, c'est-à-dire à plus ou moins depuis que je suis en âge de bosser, j'ai bien évidemment postulé auprès de l'ANPE, de l'ASSEDIC et maintenant du Pôle-Emploi.

Dernièrement, voici un an environ, je leur ai à nouveau adressé ma candidature spontanée ; laquelle a été rejetée, car "aucun poste correspondant..." blabla habituel.

Puis quelques mois plus tard, grande (tout est relatif) campagne de recrutement avec dépôt de candidatures en ligne. Environ 300 caractères (espaces inclus) pour (dé)montrer sa motivation (et donc jouer son avenir), c'est pour le moins assez light, mais bon, c'est le moment ou jamais pour prouver qu'on a l'esprit de synthèse.

Bref, candidature rejetée à nouveau. Même pas une convocation aux tests. Mais, lot de consolation, candidature conservée néanmoins pour 6 mois.

Il y aurait beaucoup à dire sur les critères de sélection des personnes retenues et des candidats éjectés.

Lire la suite

28/12/2009

Déboires, Episode 1, saison 1, réglés

Suite à mes notes précédente sur lesquelles j'explique à la fois comment Mr Pôle s'emmêle parfois les pinceaux dans le traitement des dossiers et comment il est difficile de le joindre, j'en viens poster la suite.

C'est après plus de 10 jours d'appels (et ma recharge téléphone qui voit rouge vu que Mr Pôle nous garde en ligne bien 5 min avant de nous dire que finalement se sera pour plus tard) , de prise de tête avec les "composez le numéro de votre département", "composez les 7 chiffres de votre identifiant" ou encore, "votre temps d'attente est estimé à 3 min", que j'ai pu joindre un conseiller, le 23 décembre, de façon inespérée.

Donc, effectivement, la communication ne semble pas être l'apanage du Pôle nouvelle formule. Plusieurs agents gèrent les dossiers au fur et à mesure des inscriptions et du suivi, des mises à jour. Par contre, peut-être le Pôle-Emploi ne dispose-t-il pas, sur le dossier de ses inscrits, comme ses "homologues" de la CAF ou de la CPAM, "d'espace" (appelés aussi post-it, correspondance), permettant à chacun de laisser une petite note à l'attention de l'agent suivant qui traitera le dossier, ou alors, cette partie n'a-t-elle pas été renseignée...

Le fait est que ça me vaut donc les infos discordantes qui me sont arrivée par la Poste.

Donc, pour résumer, et en conclusion, je ne dois pas tenir compte du nouveau dossier de demande d'ASS. Il ne me concerne pas, ayant été réadmise à l'ARE. L'ASS se sera pour plus tard, à échéance nouvelle de mes droits à l'ARE.

Mais l'ARE étant pour 16 jours, jusqu'au 14 décembre, je me questionnais quand même sur la suite. Et la suite, c'est que ayant trouvé cet emploi actuel, ce qu'ils ne savaient pas au moment ou un grain de sable est venu gripper la mécanique, ben du coup ça les arrange, à postériori.

Donc, out l'ASS que finalement je ne vais pas percevoir. Bye aussi du coup le cumul de revenu que l'ASS est supposée procurer dans certaines conditions avec le salaire correspondant à la reprise d'un emploi. Et pas non plus de prime de Noël.

Ce sera l'ARE à nouveau. Bon, je vais pas m'en plaindre non plus.

 

18:51 Publié dans Pôle-Emploi | Lien permanent | Tags : ass, are, attribution, calcul | |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu