Avertir le modérateur

22/11/2009

Droit à la formation, complément d'info

Je lis, je lis beaucoup, et de tout, des romans, itinéraires de vie, des récits, des quotidiens, hebdo, de la presse spécialisée (fonction publique) et même parfois des magasines féminins etc... version papier et sur le net. J'ai été élevée comme ça, puis ça a fait partie de ma vie, y compris professionnelle (rédiger des notes de synthèse ou des notes sur des articles, préparer des revues de presse, classer, archiver...) et aussi, on est toujours à l'affût de LA petite info dans le cadre des recherches d'emploi et/ou de la préparation des concours.

Je pars du principe qu'il n'y a ni bonne ni mauvaise lecture du moment qu'on enrichit son esprit, son vocabulaire, et qu'on y prend plaisir. La lecture permet aussi de s'évader, de voyager, moi qui ne suis jamais partie en vacances, je compense aussi ainsi.

Bref, tout ça pour dire, façon cheveu sur une soupe, que suis tombée récemment sur cet article du quotidien "Le Progrès" qui vient quelque peu étayer ce dont je parlais ici même, sur cette note, au sujet de la facilité que semblent avoir certains élus à faire reconnaître leur expérience professionnelle (ou pseudo-expérience mais c'est un autre débat), afin d'obtenir une certification, un diplôme, à l'inverse de ce qui serait pour nous, un véritable parcours du combattant, rien que pour avoir des infos sur les modalités.

En plus, en lisant cet article, et ma note précédente, je me dis que mon ancien employeur qui a goûté au pouvoir, à la vie parisienne, pourrait bien avoir lui aussi cette idée là... grrrr !

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu