Avertir le modérateur

29/10/2009

Mon 1er RV Anpe

La détermination de la catégorie dans laquelle on va être "fiché" se fait sur plusieurs critères. Suis une fille, et pas de qualification professionnelle très recherchée à mon actif, bref, banale, ce qui me vaut la catégorie 3 des "pas facile à recaser".

Officiellement assistante de direction, m'enfin c'est juste un diplôme, inutile. J'ai exercé comme assistante administrative, secrétaire etc… et de façon très polyvalente. Je m'adapte très vite. Mais ça ne suffit pas. Pourquoi recruter une assistante de direction diplômée quand on peut avoir pour le même prix un diplômé en droit, RH, etc… du moment que le postulant sait se servir d'un ordinateur, il va se substituer parfaitement.

Alors j'ai eu un 1er contact à l'ANPE territorialement compétente. Au vu de mon profil, j'ai été vite redirigée sur l'ANPE des cadres, dans mon intérêt apparemment. Et j'ai eu une autre interlocutrice, supposée être "ma" référente, mais qui était enceinte de 6 bons mois ce qui en dit long sur nos chances de la revoir avant un bon moment.

Elle m'a chanté les louanges du bilan de compétences, histoire se prouver à eux-mêmes que ma reconversion et mon envie de bosser dans le social, dans la communication au service du public, n'était pas le choix idéal. Mais surtout parce qu'il faut remplir les quotas "ateliers" et autres joyeusetés.

Après 20 h (je crois mais ça m'en a paru au moins 5 fois plus, en plus dans un immeuble à la limite de la salubrité, et ou la température ne dépassait pas 15 ou 16°, autant dire que c'était pas incitatif à se mettre à l'aise) de BdC, il n'en ressort rien de plus que ce que je savais déjà.

Le bilan de compétences, je veux bien. J'imagine que pour une personne qui a toujours bossé dans la même boite, sur des machines, équipements spécifiques à un secteur, et que cette boite ferme (ou délocalise dans la stratosphère, ou à pétaouchnok c'est selon), OK, cette personne a effectivement grand besoin d'aide pour lister ses compétences, ou même faire un banal CV. Encore que… cette personne a besoin de retrouver vite un emploi, et confiance en elle.

Mais quand notre reconversion a déjà été préparée, ce qui était mon cas, du moins je le pensais, espérais (mon licenciement était inéluctable, on a du pif pour ça, on sent venir ce genre de truc) et le terrain bien débroussaillé, c'est plus de formation, mise à niveau que l'on a besoin.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu